Aller au contenu principal

LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE D'ORTHEZ

Témoignage d'anciens élèves du lycée

 

Pourquoi le choix du LPA d'Orthez ?

  

 

Tristan ARRIBILAGA - de la 3ème à la spécialisation Constructions paysagères

Tout jeune je voulais travailler à l’extérieur, j’ai alors intégré le LPA d’Orthez en 3ème et j’ai pu réaliser un stage dans une entreprise d’espaces verts. Cela a été déterminant dans mon parcours scolaire.
En effet, j’ai poursuivi en BEPA option Travaux Paysagers et j’ai enchaîné par un Bac Pro Aménagements Paysagers, toujours au LPA d'Orthez. Par la suite, pour me démarquer sur le marché de l’emploi, j’ai décidé de me spécialiser en maçonnerie Paysagère. J’ai alors intégré le Certificat de Spécialisation option Constructions Paysagères. Cette formation s’est déroulée sur 1 an en alternance avec le CDFA d’Hasparren (sur le site du LPA d’Orthez) et l’entreprise où je suis embauché encore à ce jour.  

 

Manon LANUSSE - jardinier d'art dans un château, mon rêve s'est réalisé

 

Depuis toute petite, je rêvais de travailler dans un château.

Au collège, en 3ème, j’ai choisi de suivre un Bac Pro Aménagements paysagers au LPA d’Orthez. Durant mes 3 années de formation, j’ai réalisé mes stages au Château de Pau. C’est dans ces jardins Renaissance Française que j’ai tout appris et que j’ai confirmé mon projet. Mon bac Pro en poche, j’ai décidé de poursuivre en BTS Aménagements paysagers, en apprentissage, pour développer mes compétences professionnelles. Par la suite j’ai complété mon cursus par un BTS  Horticole. J’ai enchaîné en passant les concours du Ministère de la Culture.
Aujourd’hui je suis jardinier d’art au sein du Château de Pau, mon rêve s’est réalisé ! 

  

Florent DUBAQUIER - de la 3ème à la Licence Professionnelle

 

En difficulté scolaire au collège, je me suis orienté en 3ème au LPA d'Orthez. Le choix de l'établissement était motivé par la proximité, sa taille raisonnable et l'écoute des enseignants. J'y ai retrouvé la motivation. Grâce à ce contexte favorable, j'ai obtenu le BEPA, puis le Bac Professionnel CGEA Productions Végétales, en 2006.

Passionné par cette filière, j'ai poursuivi mes études vers un BTSA Technico-commercial et une Licence Professionnelle Agro-alimentaire.

Aujourd'hui, j'occupe un poste de responsabilité à la Maison du Jambon de Bayonne, à Arzacq.

 

Matthieu SAINT-GERMAIN - le Bac Pro, un sésame pour s'installer

 

Très jeune, j'avais pour ambition de travailler sur l'exploitation familiale.

Après la 3ème, j'ai intégré le LPA d'Orthez, qui m'a été conseillé par d'anciens élèves et l'orientation au collège.

j'ai suivi une formation (BEPA et Bac Professionnel Productions Animales, en 2005); l'enseignement que j'ai reçu a facilité mon projet d'installation et me permet aujourd'hui de mieux gérer mon troupeau laitier.

 

Thibaut MONCADE - Une passion pour l'agriculture

 

Issu d'un milieu agricole, je me suis naturellement orienté vers un cursus professionnel agricole.

La proximité du lycée, son cadre agréable (locaux très récents), la qualité de l’internat ont guidé mon choix.

J’ai suivi une formation accessible et concrète menant au Bac Professionnel Productions Animales (2001).

Avec du recul, je peux assurer que l’enseignement théorique reçu correspond exactement à la réalité du terrain.

Aujourd’hui, je suis salarié et je désire reprendre l'exploitation familiale.

 

 

Yoann AMIEL - Après le Bac Pro et le BTS, créer une entreprise

 

De 2004 à 2006, j’ai suivi un BEPA Travaux Paysagers à Orthez. J’ai réalisé tous mes stages dans un service de collectivité à HAGETMAU. Cela m’a permis de découvrir les activités d’un service public.

Au cours du Bac Pro (toujours au LPA d’Orthez), j’ai préféré faire mes stages dans une petite entreprise paysagiste à Lacajunte, afin d’aborder d’autres aspects du métier. J'y ai bénéficié de l’expérience d’un professionnel passionné par son métier.

La qualité du travail et des relations que j’ai établies avec mon maître de stage m’ont amené à poursuivre en BTS par la voie de l’apprentissage. Une fois mon diplôme en poche, il m’a embauché en CDI.

Cela fait 4 ans que je suis salarié dans cette entreprise et j’aime mon travail. Quand j’aurai acquis plus d’expérience, j’envisage de créer ma propre entreprise.

 

Fort de mon expérience professionnelle, j’ai décidé de franchir le pas et de créer mon entreprise individuelle en Espaces Verts sur le secteur d’Hagetmau (40). Les premiers mois furent difficiles mais j’ai pu investir dans du matériel et aujourd’hui mes clients de plus en plus nombreux me font confiance.  

 

 

Alexandre DUTHEN - le Bac Pro : un tremplin pour l'emploi

 

Au terme du BEPA et du Bac Pro Aménagements Paysagers que j’ai préparés au LPA d’Orthez, j’ai été embauché (en 2008) dés la fin de ma formation chez ATOUT VERT à Argagnon. J’avais réalisé tous mes stages dans cette entreprise : ils me connaissaient bien et savaient le travail que je faisais. Je n’ai donc eu aucune difficulté pour m’insérer.

Actuellement, je gère seul les 8 chantiers d’entretien dont j’ai la responsabilité et ça me plait beaucoup. Il faut dire à ceux qui arrivent sur le marché du travail que les patrons recherchent des ouvriers autonomes qui s’impliquent à fond dans ce qu’ils font.

L’avenir pour moi ? Acquérir de l’expérience et accéder à davantage de responsabilités au sein de mon entreprise.

 

Adrien CHARRIER - Le Bac Pro : pour intégrer la fonction publique territoriale

 

Aimant la nature et le travail en plein air, je suis rentré (après la 3ème) au LPA d’Orthez en BEPA Travaux Paysagers.

12 semaines de stage dans une entreprise privée en BEPA, puis 14 semaines dans le service des Espaces verts de Saint-Paul-Les-Dax en Bac Pro. J’ai bien apprécié ces périodes !

De suite après l’examen, j’ai décroché un CDD, puis un CDI, dans une jardinerie à Roquefort (40) comme vendeur de matériel de jardinage.

Mais le travail en extérieur me manquait : j'ai donc postulé comme jardinier pour une ville de l’agglomération dacquoise. Embauché en CDD pour 1 an, j'ai réussi le concours de Technicien Territorial 1ère classe et ai donc intégré l'équipe du Centre Ville de Dax en tant que titulaire.

J’apprécie particulièrement le travail sur ce secteur : nous entretenons des espaces paysagers de qualité très fréquentés : le travail doit par conséquent être très suivi et soigné. J’envisage maintenant de passer les concours pour devenir Adjoint Technique puis Agent de Maîtrise, tout en restant dans le région.

 

Rémi Moncaubeig - reprendre l'exploitation familiale

 

J'étais venu à Orthez, décidé de faire un BEPA puis un Bac Pro CGEA Productions Animales avant de quitter l'école et de m'installer. Objectifs réussis en 2008 ! J'ai alors décidé de tenter un BTS ACSE que j'ai obtenu en 2010. Installé sur l'exploitation familiale actuellement avec un troupeau de Brunes des Alpes, je produis un fromage qui se démarque par sa qualité. Je m'estime heureux de pouvoir faire le métier que j'aime et de bien le faire.

  

 

Olivier Bilhé - Un déclic, une vocation

 

Je ne me destinais pas à l'agriculture malgré l'exploitation familiale. Après avoir fait un CAP maçonnerie, j'ai malgré tout passé mon Bac Pro CGEA Productions Végétales au LPA d'Orthez en 1999. J'avoue que je suis arrivé à reculons mais " ça m'a pris !" et dans la foulée j'ai fait un BTS ACSE, puis un certificat de spécialisation porcin. J'ai retardé mon installation jusqu'en 2009, pour être sûr de mon choix et m'assurer de bonnes conditions financières. Si j'avais un secret à donner, ce serait de toujours être à l'affût de ce qui se passe dans le monde agricole.

  

Pierre Laclau - le Bac Pro, un parcours indispensable pour s'installer

 

Je suis arrivé au LPA d'Orthez en 3ème Découverte de l'Enseignement Agricole car l'école n'était pas mon fort, je ne me sentais pas bien dans le cursus général. Au lycée agricole j'ai pu reprendre confiance en moi, notamment en prenant part à des événements comme le Trophée National des Lycées Agricoles. Après le Bac, j'ai décidé de rentrer directement dans la vie active. J'ai travaillé au service de remplacement et chez un entrepreneur en travaux agricoles. En 2014, j'ai eu l'opportunité de pouvoir récupérer 40ha d'un seul tenant, ce qui m'a permis de m'installer sur l'exploitation familiale avec mon père. Aujourd'hui nous élevons 120 Blondes d'Aquitaine.

  

Hugo Basta Lacabanne - Bac Pro, BTS et Licence professionnelle, acquérir de l'expérience pour mieux réussir son installation

Après mon Bac Pro, j'ai décidé de continuer en BTS ACSE. Cela me semblait indispensable pour acquérir de bonnes connaissances en comptabilité et gestion. Mon projet est de m'installer sur l'exploitation familiale mais pas immédiatement. Je pense que pour réussir son installation il faut être le mieux armé possible. Actuellement, je suis en licence professionnelle. Je suis technico-commercial en alternance chez Evialis et j'ai 2 propositions d'embauche en CDI pour septembre 2016. Je pense travailler 5 ou 6 ans dans ce domaine pour acquérir un maximum d'expérience avant de m'installer.

 

"En tant qu'ancien élève du lycée, si vous souhaitez apporter votre témoignage : écrivez-vous !"